la vie du verger

c’est l’HIVER…
ET IL Y A DE L’ACTIVITÉ AU VERGER !

“À la sainte Catherine,
tout prend racine !”

Ce dicton populaire n’est pas sans fondement. À cette date (le 25 novembre), le sol est en repos végétatif, humide sans excès et l’on constate un bon contact terre/racines. De fin novembre à fin mars, la période est donc propice aux plantations.

Dans les vergers de la Noix de Grenoble AOP, les arbres sont plantés tous les 10 m. En effet, le cahier des charges impose un minimum de 100 m2 de surface par arbre, ce qui lui permet de se développer dans de bonnes conditions. Certains nuciculteurs s’orientent même vers une pratique extensive et réservent plus de surface aux arbres.

CING-LA-VIE-DU-VERGET-HIVER-COUPE-3

La production des jeunes plants se fait dans notre région, de A à Z, par des pépiniéristes hautement qualifiés. Ils produisent eux-mêmes la semence, sèment la noix en plein champ. Au bout d’un an, le plant est greffé sur un porte-greffe adapté.

Après deux années de soin et de croissance, il est vendu au producteur qui le plante définitivement dans sa parcelle.

Chaque étape est contrôlée par le Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes (CTIFL), organisme certificateur reconnu par l’État. Le CTIFL délivre alors une certification offcielle, critère de sécurité variétale et de garantie sanitaire.

Image
Image

La taille hivernale,
une étape incontournable

Pour les jeunes arbres, une taille de formation

Il faut tailler les jeunes plants au moins une fois par an, pendant 7 à 8 ans, pour qu’ils prennent leur forme définitive.
Cette taille de formation est un geste technique et délicat qui se transmet de génération en génération. Ici, on taille en forme de “gobelet” pour faire démarrer les charpentières (les branches maîtresses) et équilibrer l’arbre.

Taille d’entretien : objectif lumière !

La taille d’entretien se pratique sur les noyers adultes, au moins une fois tous les trois ans. Il s’agit de supprimer les branches mortes, les branches basses et de permettre à la lumière de pénétrer dans le feuillage. Ainsi, on optimise la photosynthèse et donc la production de noix. On s’assure aussi d’un joli “calibre”, c’est-à-dire le diamètre des noix. Un noyer bien aéré, c’est aussi un noyer en bonne santé, moins sensible aux maladies et aux ravageurs.

CING-LA-VIE-DU-VERGET-HIVER-COUPE
respect des sols,
respect des arbres,
respect du terroir…
nous avons
de vrais
engagements.
Je découvre