Espace adhérent Espace presse

Tarte aux noix de Grenoble, poire et bleu

Tarte aux noix de Grenoble, poire et bleu

Pour la pâte

  • 10 Noix de Grenoble AOP
  • 125 g de beurre
  • 200 g de farine de blé T65
  • 1 pincée de sel

Pour la garniture

  • 150 g de bleu du Vercors-Sassenage
  • 2 petites poires
  • 20 cl de crème de soja
  • 15 cl de lait
  • 3 œufs bio ou de plein air
  • 12 Noix de Grenoble AOP
  • sel et poivre du moulin

Pour 6 personnes

Préparation

Préparer le fond de tarte. Casser les noix et récupérer les cerneaux et les brisures. Les mixer afin de réaliser une fine poudre de noix. Dans un saladier, mélanger du bout des doigts la farine, la poudre de noix et une pincée de sel avec le beurre pour former une pâte sablonneuse. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte souple et non collante. Au besoin, ajouter un peu d’eau. Former une boule, la filmer et la placer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Sur le plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau et la déposer dans un moule à tarte. La piquer des dents d’une fourchette. Déposer une feuille de papier cuisson sur le fond de tarte, recouvrir de billes de cuisson et cuire dans la partie basse du four préchauffé à 180° pendant 15 minutes. Retirer les billes. ● Préparer la garniture. Casser les noix et prélever les cerneaux et brisures. A l’aide d’un couteau, les concasser grossièrement. Coupez le bleu en fines tranches. Laver les poires, les couper en deux, retirer le coeur et les tailler en lamelles. Dans un saladier, mélangez les oeufs, la crème et le lait. Salez et poivrez.

Préchauffer le four à 180°C.

Sur le fond de tarte précuit parsemer 2/3 des brisures de noix, répartir les tranches de bleu, les lamelles de poires, le restant de noix concassées et verser doucement le mélange aux oeufs.

Enfourner pour 25 minutes

Servir la tarte aux Noix de Grenoble, poire et bleu encore chaude, tiède ou froide.

Variante gourmande
Si vous n’arrivez pas à vous procurer du bleu du Vercors-Sassenage dans votre région, remplacez-le par un autre type de bleu comme du gorgonzola ou de la fourme d’Ambert.

Auteur : Céline Mennetrier – Crédit photo : Aurélie Jeannette